COLLECTION POP COUTURE  

Des myriades de bijoux à 10h du matin, un sandwich au bar du Meurice, une robe longue pour le jour, un denim les grands soirs, une expo branchée avant un cocktail chic, un croissant à la place du dîner, un trait de rouge en toutes circonstances, des accessoires que l’on remarque, une fossette insolente, la Parisienne de François Pinet est aussi intemporelle que singulière.

Aussi joyeuse que raffinée. Aussi Pop que Couture.

Pour la seconde saison, la maison François Pinet – premier chausseur de luxe Parisien en 1855 – propose une collection exceptionnelle de 19 modèles inspirés par 160 ans d’archives.

De son vivant, François Pinet n’a cessé d’observer les femmes et de révéler ses clientes, les « Royals » de la Belle époque – inventant au passage le prêt-à-chausser de luxe. Pour cette nouvelle collection automne-hiver 2018, La Maison perpétue ce style parisien, esthète et cosmopolite, en rendant hommage aux « Princesses » de toutes les époques, de Paris à New York, de Londres à Dubaï en passant par Rio. Peu importe leur pedigree, pourvu qu’il y ait l’élégance folle qui a marqué l’histoire.

Catherine, Jane, Jackie ou encore Audrey, chaque modèle porte en lui l’aura d’une icône éternelle.

Les références à la Belle Époque fusionnent avec les formes des années 60 et 70. Les mocassins esprit Blow Up et les bottines façon 1900 se côtoient et se dotent de bijoux en cristal pour briller d’une note d’humour. Les escarpins parfaits, à la ligne victorienne, accrochent le regard d’une note de léopard so 80’s.

Les talons se proposent comme des bijoux inspirés de l’univers du parfum et des accessoires de beauté. L’extrême féminité côtoie le garçon manqué. Et la palette du rouge rubis au bleu pétrole impose son allure impériale.

Pleins feux sur le talon, un art chez François Pinet. Lancés pour l’été 2018 et devenus de véritables signatures, les talons Bobine et Poudrier sont agrémentés cette saison du talon Facette.

Inspiré d’un bouchon de flacon de parfum, Facette nous propulse sur la coiffeuse d’une élégante de la Belle Époque, entre soie et frou-frou. Sa texture ciselée diffuse une légère brillance, tel un effluve précieux dans le sillage d’une botte ou d’une bottine.

François Pinet fut connu dans le monde entier pour ses souliers-bijoux, c’est le cœur vibrant de son ADN. Outre un bijou de cristal qui se pose sur les mocassins et bottines et leur offre un délicieux petit twist, une fleur de paillettes noir et or vient orner un escarpin et une sandale. Un vestiaire aux milles reflets, celui de cette femme qui traverse Paris et le monde, avec espièglerie et humour… qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige, elle chausse sa vie !